Le tour à bois

 

Je dispose d’un tour à bois de la marque JET, modèle 1236. C’est un bon tour, entrée de gamme, qui me permet de faire à peu près tout ce que je veux. Voilà à quoi il ressemble :

                               

Poupée fixe : Dans le bloc métallique se cache le moteur et le système d’entraînement qui va faire tourner le nez de broche… et donc la pièce de bois.

Poupée mobile : Se déplace sur le banc et s’adapte à la longueur de la pièce tournée.

Porte outil : Permet, comme son nom l’indique, de porter les outils. Il se règle en hauteur, et est mobile sur toute la longueur du banc.

 

Poids

Il pèse 85kg, la majeure partie du poids étant apporté par le banc en fonte (le reste du piètement est en acier simple). C’est un tour léger, et même après l’avoir fixé au sol, j’ai encore quelques problèmes de vibrations (essentiellement quand je commence une grosse pièce à partir d’un rondin biscornu...).

 

Dimension

La longueur du banc est de 85cm. Je peux donc tourner des pièces jusqu’à 75 cm de long (comme des pieds de table par exemple).

La hauteur entre l’axe de rotation et le banc est de 15cm. Ainsi, je ne peux tourner que des pièces de diamètre 30cm au maximum. C’est le principal inconvénient de ce tour. Si je veux tourner des pièces de plus grand diamètre, je peux tourner la tête (poupée fixe) de 90°. C’est faisable mais très inconfortable : le poids étant désaxé, les vibrations sont multipliées : il est difficile de faire du travail propre.

 

Vitesse

Je peux la faire varier de 450 à 2500 tour/minutes. J’adapte la vitesse en fonction :

- De la grosseur de la pièce : plus c’est petit, plus je peux tourner vite.

- De l’essence de bois : certaines essences ont tendance à faire chauffer les outils, et donc à les désaffuter, si on tourne trop vite. C’est par exemple le cas du noyer et du robinier.

© 2010